Comment bien gagner sa vie et retrouver la forme en prison ou en confinement ? [Découvrez les 25 Boron Letters de Gary Halbert]

Comment bien gagner sa vie et retrouver la forme en prison ou en confinement ? [Découvrez les Boron Letters]

Imaginez-vous en prison. Comment pourriez-vous continuer à gagner votre vie ?

Ce n’est pas tout : Après un divorce, vous avez une pension alimentaire à payer pour l’éducation de votre enfant adolescent.

Vous avez des dettes lourdes auprès de créanciers aux méthodes agressives.

Vous êtes en surpoids et vous avez passé la quarantaine.

Vous n’avez pas accès à Internet.

Comment feriez-vous pour bien gagner votre vie et vous remettre en forme ?

Vous pensez que c’est impossible ?

Détrompez-vous.

Voici l’histoire que quelqu’un qui y est parvenu et une série de conseils qui s’appliquent tant en période de confinement que lorsque l’économie fonctionne “normalement”.

Table des matières

Découvrez les Lettres de Boron de Gary Halbert (The Boron Letters)

Qui est parvenu bien gagner sa vie (honnêtement) en prison et à se remettre en forme sans accès à Internet?

C’est Gary C. Halbert, un génie du marketing direct et de la publicité qui a fait fortune dans les années 70 et 80.

Gary C. Halbert

Gary C. Halbert

Malgré une condamnation à une peine de prison ferme dans les années 80, il reste dans les mémoires comme étant l’un des meilleurs copywriters de l’histoire.

D’ailleurs, c’est depuis la prison de Boron en Californie que Gary Halbert a rédigé une série de lettres adressées à son fils Bond.

Dans cette correspondance, Gary Halbert transmet à son fils ses meilleurs conseils dans le domaine du business, de la publicité, du marketing et du copywriting.

Mais ce n’est pas tout.

Les Lettres de Boron de Gary Halbert font également une place importante à des recommandations en matière d’exercice physique, de nutrition et de préparation mentale.

Gary C. Halbert The Boron Letters Cover

The Boron Letters

Bref, le passage en prison de Gary Halbert lui a permis de :

  • rédiger 25 lettres à son fils pour lui apprendre comment bien gagner sa vie et surtout comment bien la vivre ;
  • laisser un recueil qui reste culte dans le domaine du marketing et de la publicité ;
  • se remettre en forme ;
  • continuer à très bien gagner sa vie.

Voici donc les conseils de Gary Halbert tirés des Boron Letters disponibles gratuitement en ligne (en anglais) et comment vous pouvez les appliquer aujourd’hui.

Le truc simple de Gary Halbert pour se remettre en forme et garder un mental d’acier

Gary Halbert recommande de faire du jogging tous les matins à la première heure (avant le petit-déjeuner et la toilette).

Il appelle ça le “road work”, ce qu’on peut traduire par le travail de la route. Il préconise de courir 6 jours par semaine. C’est pour lui une pratique essentielle pour garder la forme physique et mentale (Lettre 1).

En matière de nutrition, Gary Halbert s’oppose à ceux qui pensent que le petit-déjeuner serait le repas le plus important de la journée.

Pour lui, tout ce qu’il faudrait manger le matin, ce serait des fruits, dont une banane (à manger de préférence avant de faire le jogging matinal). Il recommande également les céréales et beaucoup de légumes (à emporter avec soi pendant la journée). Il est également un partisan du jeûne.

Si les lettres 2 et 3 contiennent surtout des conseils de nutrition, Gary Halbert y place néanmoins deux conseils plus généraux :

  1. There is no justice. There is only power.”
  2. When you depend on others, you give yourself an excuse for failure“.

7 conseils pour bien gagner sa vie même en étant enfermé (et qui s’appliquent tout autant quand l’économie reprend ou se porte bien)

Restez enthousiaste

Selon Gary Halbert, pour bien gagner sa vie, l’enthousiasme est une condition essentielle du succès : “Money is where the enthusiasm is“.

Pour bien gagner sa vie, il faut faire ce qui vous stimule le plus.

Et pour recruter une personne, selon Gary Halbert, l’attitude est le critère de sélection le plus important de tous.

Gary Halbert n’est pas le seul à mettre en avant l’importance de l’enthousiasme et de l’énergie

Par exemple, à la même époque (dans les années 1980), Peter Schutz l’ancien CEO de Porsche résumait très bien l’enjeu avec ce conseil télégraphique mais riche :

“Hire character. Train skill.”

Il faut toutefois prendre ses précautions. Pour ça, suivez le conseil avisé de Warren Buffet :

“In looking for people to hire, you look for three qualities: integrity, intelligence, and energy. And if they don’t have the first, the other two will kill you.”

Donc, pour suivre le conseil de Warren Buffet, assurez vous au mieux de l’intégrité des gens avec qui vous collaborez.

Car, à défaut d’intégrité, l’intelligence et l’énergie d’une personne peuvent se retourner contre vous.

Etudiez et choisissez le marché avant le produit ou le service

Voici une des leçons clés des Lettres de Boron :

Etudiez le marché en priorité (become a “student of markets“). Observez ce que les gens achètent réellement (et surtout pas ce qu’ils disent acheter).

Certes, c’est un conseil simple mais si rarement suivi …

Tous les jours, on rencontre des gens qui parlent d’un super produit ou service qu’ils ont développé sans avoir aucune connaissance concrète du marché et de la demande réelle.

Donc, les entrepreneurs qui ne suivent pas ce conseil sont vraiment très nombreux.

Et souvent, c’est au moment de faire du marketing que la plaie s’ouvre.

L’entrepreneuse ou l’entrepreneur vante les qualités de son produit et engage un.e professionnel.le du marketing pour obtenir des ventes rapidement (et, si possible, avec un petit budget vu que le produit est tellement bon …).

Les premières campagnes marketing sont lancées et les ventes sont nulles ou décevantes.

C’est en général à ce stade que l’entrepreneur met la faute sur le prestataire marketing : incompétent ou incapable de vendre.

Pourtant, c’est précisément à ce moment qu’il faut saisir l’opportunité d’enfin apprendre et étudier le marché et les besoins réels de vraies personnes dans la cible.

Le marketing, c’est comme dans le sport : il faut accepter de se faire mal pour obtenir des résultats. Si vous mettez toujours la responsabilité sur le coach, vous ne serez jamais champion.

Visez une cible la plus étroite possible

Trop souvent, les entreprises et les gens qui lancent un nouveau produit ou service veulent s’adresser à une large cible, voire pire, à une cible indéterminée (j’en ai fait les frais aussi par le passé …).

A l’inverse, Gary Halbert insiste : plus la cible est réduite et qualifiée, plus une campagne marketing ou publicitaire sera efficace.

La pire des audience pour Gary Halbert ?

Le bottin de téléphone.

Donc, mieux vaut être le plus précis possible.

Par exemple, une publicité pour un guide sur l’investissement immobilier sera plus performante si elle s’adresse directement et explicitement aux dentistes installés à Los Angeles. Et mieux encore à ceux qui parmi ces dentistes auraient déjà au moins acheté un bien immobilier de rapport (et qui sont donc les plus susceptibles d’en racheter un autre ou de commander un guide sur l’investissement immobilier …).

Vous l’aurez compris, certes la cible doit être étroite, mais elle doit être aussi très qualifiée.

Ce conseil fait appel à une logique simple et implacable.

Restez toujours en mouvement

De tout temps et partout, il est rare que les choses se passent comme on le voudrait.

Face à l’adversité, pour Gary Halbert, il est crucial de toujours rester en mouvement.

Même quand vous souffrez d’un blocage émotionnel, la meilleure façon d’en sortir est de continuer à rester en mouvement.

Le mouvement, c’est la clé.

Si vous vous arrêtez de progresser dès que la lassitude ou l’irritation vous envahit, c’est que vous manquez de discipline.

Gary Halbert rappelle que :

Most of the world’s work is done by people who didn’t feel much like getting out of the bed.

H.A.L.T. : Ne prenez pas de décision quand vous souffrez de faim, de colère, de solitude ou de fatigue

Même s’il faut toujours aller de l’avant, Gary Halbert recommande de savoir faire des pauses.

Et surtout, il conseille de ne pas prendre de décision quand vous souffrez de :

  • faim ;
  • colère ;
  • solitude ; ou
  • fatigue.

Quand vous trouvez dans un de ces états (et souvent plusieurs en même temps), mieux vaut vous s’abstenir et savoir vous retirer pour mieux revenir.

Encore une fois, voilà un conseil simple et efficace.

Comment vendre un produit d’information en 7 étapes

Voici comment Gary Halbert recommande de s’y prendre pour vendre des produits d’information (comme des rapports, de formations en ligne, etc.) :

  • Etape 1 : Trouvez un marché chaud et porteur ;
  • Etape 2 : Trouvez ou créez un produit (de préférence écrit, aujourd’hui on dirait digital) à vendre à ce marché (NB : vous n’êtes pas obligé.e de réaliser vous même le contenu) ;
  • Etape 3 : Faites une publicité ciblée adressée à ce marché et décrivez-y en détail votre offre et surtout les bénéfices que peuvent en tirer l’audience ciblée (aujourd’hui, vous pouvez faire cela facilement avec une publicité ciblée sur les réseaux sociaux par exemple) ;
  • Etape 4 : Testez votre offre sur 1.000 à 5.000 envois (aujourd’hui, il n’est pas difficile de trouver une telle audience sur les réseaux sociaux ou avec la publicité en ligne) ;
  • Etape 5 : Analyser les résultats ;
  • Etape 6 : Si les résultats sont bons, envoyez 20.000 à 100.000 communications de plus ;
  • Etape 7 : Si les résultats restent bons. Lancez-vous à fond et prenez soin de cette affaire.

Soignez la première impression de vos communications

Selon Gary Halbert, il y a seulement deux piles de courrier postal :

  • La pile “A” : Les lettres et correspondances personnelles ;
  • La pile “B” : Les envois commerciaux.

Et il souligne l’évidence : tout le monde ouvre toutes les lettres de la pile A …

Donc, le premier objectif est de faire en sorte que vos communications arrivent dans la pile A.

A l’époque du courrier postal, Gary Halbert conseillait ceci :

  • Utilisez des enveloppes blanches plutôt que colorées ;
  • Mettez un vrai timbre (plutôt qu’utiliser un tampon);
  • Rédigez le nom et l’adresse à la main ;
  • Utilisez des mots simples dans un language de tous les jours ;
  • Adressez-vous personnellement au destinataire.

Vous l’aurez compris, ces conseils restent d’application plus d’un quart de siècle plus tard.

Les voici donc transposés à notre époque où l’email et les réseaux sociaux ont remplacé la correspondance par la poste :

  • N’utilisez pas (ou le moins possible) de mise en page graphique ou de couleurs dans vos emails ou newsletters ;
  • Utilisez une “vraie” adresse email et pas une boîte générique comme info@ (ou pire : une adresse Do Not Reply …) ;
  • Utilisez le nom du destinataire dans l’objet de l’email ou dans le corps du texte ;
  • Utilisez des mots simples dans un language de tous les jours (ce conseil est inchangé)
  • Adressez-vous personnellement au destinataire (ce conseil est inchangé. Aujourd’hui encore l’enjeu est d’utiliser une approche subtile et pas une personalisation artificielle et mécanique).

Conclusion : Voyez le verre à moitié rempli et passez à l’action

On peut continuer à gagner sa vie et retrouver la forme même en étant enfermé dans une prison.

L’histoire de Gary Halbert montre comment on peut réussir ce défi.

Aujourd’hui, Gary Halbert incarne une véritable légende dans le domaine de la publicité et du marketing.

Pourtant, en 1984, Gary Halbert a été emprisonné pour fraude dans le pénitencier de Boron en Californie.

Pendant son séjour en cellule, Gary Halbert a rédigé 25 lettres à son fils qui ont été compilées dans un recueil devenu culte : The Boron Letters.

Malgré son emprisonnement, Gary Halbert serait parvenu à continuer à écrire des publicités pour ses clients et à lancer des campagnes de marketing direct par la poste.

Si vous êtes bloqué.e aujourd’hui avec la crise, vous pourriez suivre les conseils des Boron Letters et lancer un produit d’information (ebook, formation en ligne) ou tout simplement pour apprendre à mieux faire la promotion de vos activités actuelles.

Ce que nous apprend Gary Halbert, c’est que les circonstances et les technologies disponibles importent peu.

Ce qui compte c’est l’enthousiasme, la méthode et le bon sens.

Tout cela reste plus que jamais d’application à l’heure de l’Internet et des réseaux sociaux.

Qu’en pensez-vous?


Vous avez besoin d’autres conseils pragmatiques et éprouvés en marketing digital ? Consultez mon blog ou inscrivez-vous à mes formations gratuites en marketing digital.

Je partage aussi la liste de mes meilleurs outils marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nv-author-image

Tarik Hennen